Google+ Badge

mercredi 3 juillet 2013

UNION RÉGIONALE LORRAINE DU MRC, INTERVENTION D' ÉRIC TOLLENAERE AU CONSEIL NATIONAL DU MRC



Union Régionale Lorraine du MRC
Eric TOLLENAERE
Secrétaire Régional aux élections Premier Secrétaire suppléant Membre du Conseil National Ancien Élu local PS

Discours du dimanche 30 juin 2013 au C.N du MRC



Eric Tollenaere

MRC LORRAINE, Secrétaire Régional aux élections, Premier Secrétaire suppléant, Membre du Conseil National, Ancien Élu local PS
Cher(e)s camarades,

Le comité de l'Union Régionale Lorraine du MRC s'est tenu le samedi 15 juin et a abordé trois points dans ses travaux :

- Un débat sur le projet de texte préparatoire à la convention Européenne du samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre.
- Un débat sur les retraites et ce que personne n'avait encore lu, le rapport Moreau.
-L'organisation de nos différentes tâches liées aux « municipales ».

JEAN-LUC LAURENT, président du MRC, député-maire du Kremlin-Bicêtre (94)









JEAN-PIERRE CHEVÈNEMENT, président d'honneur du MRC, sénateur du Territoire de Belfort (Franche-Comté)




Premier point :

Le projet de texte préparatoire à la convention Européenne nous améne à proposer deux amendements :

Argument 1 : si le mot laïcité ne se traduit pas, la liberté de conscience est compréhensible même là où existent des monarchies constitutionnelles.

Premier amendement : après extrême droite dans toute l'Europe (page 2)
« L'émancipation individuelle et collective substitue le droit à la force, le principe de raison à celui du formatage des consciences. AINSI pour le MRC, la laïcité doit être un principe affirmé en Europe : celui de la liberté absolue de conscience. »

Argument 2 : Le front de gauche oppose l'Europe des peuples à l'Europe des Nations, le front National dans l'Europe des Nations ne met pas le même contenu que nous. Deuxième amendement : après le peuple et de négocier en son nom. (page 1) « Nous n'opposons pas l'Europe des nations à celle des peuples, nous défendons l'idée de l'Europe des nations représentante des peuples »

Deuxième point :

Remettre en cause une nouvelle fois les retraites garantirait-il leur équilibre ? Les contre réformes succéssives de la droite mais aussi des sociaux libéraux des partis socialistes et sociaux démocrates prises au nom d'un prétendu déficit a comme origine le capitalisme financier et les fraudes à l'impôt. La spéculation amène la destruction des emplois et du salaire « différé des retraites pour exsonérer le grand capital et les banquiers. J'entends que certains veulent travailler plus longtemps : tant mieux ! si ils ne sont pas usés par leur travail ... ils devraient savoir qu'il peuvent travailler aujourd’hui jusqu'à soixante sept ans. Par ailleurs les républicains et citoyens socialistes du MRC savent que la République n'est pas une addition d'intêrets particuliers mais l'intêret général de la Cité. La conférence sociale a-t-elle retenu l'intêret général en soutenant la réforme du marché du travail, l'acte III de la décentralisation, l'offensive contre le statut des fonctionnaires, et la contre-réforme des retraites ? Est-ce la solution pour le salariat en activité, au chômage, à la retraite ? Les résultats aux trois élections législatives partielles nous donnent la réponse : absention massive et défaite des trois candidats de la gauche dont un des le premier tour. Cahusac et le front de gauche ne sont pas les principales raisons . Le Mouvement Républicain et Citoyen sait que la vérité révélée n'existe pas en politique, en revenche l'intérêt général de la Nation et du peuple consiste à dire dans notre Conseil National : Que le marché dans la concurrence dite « libre et non faussée » ne fait pas rejaillir le bonheur sur les peuples d'Europe, la Gréce, le Portugal, l'Espagne , l'Italie, pas plus d'ailleurs que sur ceux du monde, le Brésil le confirme.

Assainir les finances publiques ne consiste pas à avaler les diktats de BARROSO et MERKEL et nous oblige à s'attaquer réellement -Je parle du gouvernement en particulier – à la fraude fiscale : soixante milliards d'euros en France en 2012 alors qu'il y a treize milliards d'euros de déficit à la sécurité sociale selon « cash investigation » émission diffusée le 11 Juin 2013 sur france 2.
La sécurité Sociale, les retraites, la santé, l'éducation Nationale peuvent être financées si l'impôt est prélevé correctement sur le secteur financier et bancaire. Une réforme fiscale et une réforme bancaire permétrait de ne pas faire payer encore plus les classes populaires et les classes moyennes. « Les banques privées ont industrialisé non pas le pays mais la fraude fiscale » Selon Pierre Condamin-Gerbier, l'ancien banquier suisse qui en sait beaucoup sur le sujet.

Troisième point :

Il nous faut ressérer notre organisation interne :

 L'organisation concentre la politique, notre orientation politique. Nous avons besoin de tracts nationaux, d'affiches, de badges, de liens informatiques, de bulletins, même modestes.

Les liens renforcés avec le secrétariat national aux fédérations et le secrétariat national aux élections sont une des conditions pour préparer les élections municipales, les élections européennes également. Des camarades vont s'investir dans leurs communes, il faut les aider car ils vont rencontrer des adversaires mais aussi des amis socialistes pas très coopératifs. En Lorraine, le PS ne fait rien pour intégrer le MRC, d'autres Unions Régionales et Départementales sont dans le même cas.

Cher(e)s camarades, je vous remercie de votre écoute et vous apporte le salut de Wilfrid ROUX-MARCHAND, le premier secrétaire de l'Union Régionale de Lorraine.
***
Eric TOLLENAERE 4, Rue Maurice Barrès – 54220 MALZÉVILLE
Mail : e.tollenaere@netcourrier.com Mobile : 06-72-20-02-08

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire